Cassandre

Astrid Bas (actrice), Ensemble intercontemporain,
Susanna Mälkki (direction)

  1. Cassandre
    Opéra pour comédienne, ensemble instrumental
    et électronique

Dans l'ensemble de la production de Michael Jarrell, Cassandre représente l'aboutissement et la synthèse d'une première période créatrice particulierement féconde, et le choix même du texte de Christa Wolf apparaît comme « dicté » par les préoccupations musicales et expressives du compositeur. Le personnage de la prophétesse troyenne, réinterprété par la romanciere allemande, est déchiré entre les images du passé et la prescience de la catastrophe. Christa Wolf, et Michael Jarrell avec elle, ne nous plonge pas dans le drame qui se noue au moment de la Guerre de Troie : le discours de Cassandre est tout entier remémoration. Lorsque l'œuvre commence, le pire a déjà eu lieu. Le ton de la déploration, comme celui de la révolte, n'est pas articulé à l'utopie d'une transformation ou à la tentative d'une percée ; il est baigné par la lumière du couchant.

Dans cet espace infime adossé au néant, et dans l'éclair de la conscience qui précède la mort, le temps se creuse et se referme, il se met en boucle : le passé devient présent à travers l'intensité des sensations. Les différents moments du drame ne sont pas reconstruits en suivant l'enchaînement des causes et des effets, selon un principe réaliste ; ils se suivent sans transition, s'aimantent, résonnent les uns par rapport aux autres à l'intérieur du flux de conscience qui en dévoile l'essence. Le monologue intérieur est une tentative de clarification ; c'est aussi un constat d'échec. Une forme de lucidité et de mélancolie. L'œuvre, selon les mots du compositeur, est une « longue coda ».

Philippe Albéra
Kairos | 2009 KAI0012912

Extraits audio

  1. Cassandre
    « Apollon te crache
    dans la bouche... »
  2. Cassandre
    « Je vis mon frère Hector... »
Commander

...prisme / incidences...

Emmanuel Pahud (flûte), Paul Meyer (clarinette),
François Leleux (hautbois), Hae-Sun Kang (violon),
Marino Formenti (piano), Orchestre de la Suisse Romande, Pascal Rophé (direction)

  1. ...prisme / incidences...
    pour violon et orchestre
  2. Sillages
    pour flûte, clarinette, hautbois et orchestre
  3. Trois Etudes de Debussy
    Pour les notes répétées (orchestration)
  4. Pour les sonorités opposées (orchestration)
  5. Pour les accords (orchestration)
  6. Abschied
    pour piano et orchestre

Cet amour pour l'artisanat compositionnel chez Jarrell, on le retrouve dans sa façon d'utiliser les instruments. Il va de pair avec son souci d'écrire non seulement pour des interprêtes particuliers, mais aussi avec eux, dans un véritable travail de collaboration. Une telle approche est inséparable de ses revendications expressives, celles d'une subjectivité qui aurait reconquis sa propre spontanéité, celle d'une musique plus immédiate, plus transparente, à la fois charnelle et sensible.

Philippe Albéra
Æon | 2007 AECD0752

Extraits audio

  1. ...prisme / incidences...
  2. Sillages
  3. Pour les notes répétées
  4. Pour les sonorités opposées
  5. Pour les accords
  6. Abschied
Commander

Music for a while

Ernesto Molinari (clarinette basse), Klangforum Wien,
Neue Vocalsolisten Stuttgart, Emilio Pomarico (direction), Gilbert Nouno (informatique musicale)

  1. Music for a while
    pour ensemble instrumental
  2. Formes-Fragments IIb
    pour quatre voix, ensemble instrumental et électronique
  3. ...car le pensé et l'être sont une même chose...
    pour six voix solistes
  4. Essaims-Cribles
    Ballet de chambre pour clarinette basse et ensemble instrumental

Pour tous ceux qui ont eu la chance d'y assister, le concert donné en juin 2004 dans le cadre du festival Agora de l'Ircam restera gravé comme un instant de grâce inoubliable, moment de cristallisation intense où, l'espace d'une soirée, l'évidence et l'émotion nous saisirent sans relâche. Ce disque retrace cet instant singulier au cours duquel musiciens et auditoire se sont abandonnés sans réserve aux exigences de l'écriture jarrellienne, une musique aussi souveraine qu'ensorcelante.

Pierre Rigaudière

Presse

« Y a-t-il un lien entre la phrase de Léonard de Vinci : « Pense bien à la fin, regarde d'abord la fin » et l'ordre des œuvres de cet album ? Quoi qu'il en soit, Michael Jarrell est un compositeur au parcours étincelant et cet album est tout aussi lumineux. L'éclat sombre de ces orchestrations met en perspective le non-être à la lueur d'un équilibre insaisissable : « Regarde la lumière et considère sa beauté. Cligne l'œil et regarde-là ; ce que tu vois n'était pas d'abord et ce qui en était n'est plus. Qui est celui qui la refait si celui qui l'a faite meurt continuellement ? ».

Frédéric Serrano
Resmusica
Æon | 2005 AECD0531

Extraits audio

  1. Music for a while
  2. Formes-Fragments IIb
  3. ...car la pensée et l'être sont une même chose
  4. Essaims-Cribles
Commander

Echo

Françoise Kubler (soprano), Armand Angster (clarinette), Ensemble Accroche Note, Ensemble Linea,
Jean-Philippe Wurtz (direction)

  1. Assonnance III
    pour clarinette basse, violoncelle et piano
  2. Eco II b
    pour soprano et ensemble instrumental
  3. Aus Bebung
    pour clarinette et violoncelle
  4. Trei II
    pour soprano et 5 instruments
  5. Essaims-Cribles
    pour clarinette basse et ensemble

Il y a, dans la musique de Jarrell, du mystère et de l'élégance. Le mystère du feu sous la glace, de la passion sous une tranquillité apparente, l'élégance dans la forme, dans les choix acoustiques et les développements. Un mystère et une élégance qui président à un univers très personnel que les cinq pièces de cet enregistrement illustrent de manière à la fois riche, contrastée et remarquablement homogène. Autour du pivot voix-clarinette propre à l'ensemble Accroche Note et ses fondateurs Françoise Kubler et Armand Angster, se découvrent en effet les qualités essentielles d'un parcours principalement élaboré autour de la pratique exigeante et délicate de la musique de chambre.

Antoine Gindt
Accord | 2005 AC4767196

Extraits audio

  1. Assonnance III
  2. Eco II b
  3. Aus Bebung
  4. Trei II
  5. Essaims-Cribles

Solos

Christophe Desjardins (alto), Frédérique Cambreling (harpe), Paul Meyer (clarinette), Florent Jodelet (percussion),
Hae-Sun Kang (violon)

  1. ...some leaves II...
    pour alto
  2. Offrande
    pour harpe
  3. Assonance
    pour clarinette
  4. Assonance VII
    pour percussion
  5. Prisme
    pour violon

Il se dégage de la musique de Michael Jarrell une poésie, un frémissement de vie, une aura de mystère et surtout le sentiment d'une cohérence qui la rendent immédiatement accessible. Point d'extravagance, d'exercices de style, mais la maîtrise des nuances infimes, la recherche d'une perfection subtile où tout reste lisible. La virtuosité elle-même n'apparaît jamais gratuite, mais reste d'une netteté clairvoyante. Et c'est de cette pureté de l'écriture que jaillit l'émotion.

Pierre Michel
Æon | 2001 AECD0101

Extraits audio

  1. ...some leaves II...
  2. Offrande
  3. Assonance
  4. Assonance VII
  5. Prisme
Commander

Michael Jarrell

Orchestre de la Suisse Romande, David Shallon (direction), Ernesto Molinaro (clarinette basse),
Michael Stirling (violoncelle), Ensemble Modern,
Peter Eötvös (direction), Sharon Cooper (soprano), Orchestre Südwestfunk, Arturo Tamayo (direction)

  1. Instantanés
    pour orchestre
  2. Assonance II
    pour clarinette basse
  3. Assonance V
    ...chaque jour n'est qu'une trêve entre deux nuits...
    ...chaque nuit n'est qu'une trêve entre deux jours...
    pour violoncelle et 4 groupes instrumentaux
  4. ...d'ombres lointaines...
    pour mezzo-soprano et grand orchestre

Ecrire, c'est toujours réécrire. Il le dit lui-même - « la composition ressemble à un systeme arborescent » -, et c'est ce qu'il fait, quand il (ré)écrit. Et c'est ce que je ferai ici en écrivant sur, à côté de, face à, en marge de ses graphies. De sa biographie, de ses œuvres, de leur enregistrement qui est encore une réécriture, à laquelle il aura lui-même pris part.

Et s'il n'est donc pas le seul à réécrire, si d'autres écrivent après ou d'après lui - les interprètes le font, magnifiquement -, il n'a jamais non plus été seul à écrire. La machine d'écriture, comme la machine à écrire, implique deux mains. Deux, car « pendant qu'une main écrit [...], une autre main retire » : c'est ce que dit Freud dans la Note sur le bloc magique, et Jarrell lui-même ne dit-il pas qu'il conçoit son travail d'écriture « comme une sorte d'auto-analyse » ?

Il n'écrit donc pas seul. Je le sais pour avoir vu ses esquisses, ses notes prises sur des « cartes postales » qu'il s'adresse à lui-même. De lui à lui, ils sont au moins deux. Parfois trois : on le sait depuis Trei II, ou il y a trois langues, trois langues qu'il renonce à traduire autrement qu'en chiffres destinés au rythme, qui sont autant « d'influences extérieures ». L'une pour l'autre.

Avant Trei II, il y avait Trei. C'est le principe de la numération, la loi des nombres en séries. Mais Trei existe pas, du moins n'a-t-elle pas d'existence publique (celle du catalogue, de l'édition, du disque, du concert). Trei est resté à l'état d'avant-texte. D'avant Trei Il. Et ainsi de suite. Toujours ces chiffres romains (il y a maintenant huit Assonances) qui renvoient à des traces chaque fois plus anciennes dans son œuvre. Parfois visibles, parfois enfouies, mais toujours comme s'il y avait déjà un avant, comme si l'on ne pouvait atteindre la source. Pas de point-origine. C'est d'ailleurs ce qu'il dit : « Je ne désire pas construire chaque pièce à partir d'un point zéro ». Et c'est pour cela qu'il se dit fasciné par Giacometti, et par d'autres qui « travaillent sans cesse la même idée ». Comme eux, il revendique : « Je considere la série des Assonances, ce que j'appelle mes cahiers d'esquisses, comme un droit : celui de me concentrer sur une idée et de m'y sentir libre ».

Peter Szendy
Grammont | 1996 CTSP44

Extraits audio

  1. Instantanés
  2. Assonance II
  3. Assonance V
  4. ...d'ombres lointaines...

Michael Jarrell

Charlotte Hoffman (soprano), Claude Helffer (piano),
Sharon Cooper (soprano), Sébastien Risler (piano), Rosemary Hardy (soprano), Ensemble Contrechamps, Giorgio Bernasconi (direction)

  1. Trei II
    pour soprano et 5 instruments
  2. Modifications
    pour piano et ensemble
  3. Eco
    pour soprano et piano
  4. Trace-Ecart
    pour soprano, alto et ensemble instrumental

La musique est pour moi une interaction entre deux éléments : le matériel acoustique et l'idée spirituelle. Elle est à la fois un moyen d'expression et un artisanat nécessitant un travail quotidien. Le matériel acoustique impose une préparation, un ordonnancement, ainsi que des choix pour être porteur de l'idée spirituelle. Alors que, dans la musique classique, la majeure partie du matériel acoustique s'intégrait à une conscience générale, ce qui en facilitait l'approche, son élargissement au vingtième siecle, ainsi que l'absence d'un système accepté par tous, pose des problèmes de perception. La musique étant par ailleurs un art non signifiant, ses structures linguistiques jouent un rôle très important.

Lorsque je compose, je suis systématiquement confronté à des choix qui affectent la succession immédiate des événements ou le décours de la forme : une fois un chemin choisi, on ne peut revenir en arrière. En ce sens, la composition ressemble à un systeme arborescent : un motif, une « Gestalt » peuvent se développer de différentes façons. Certains éléments d'une oeuvre peuvent servir de germe à une autre oeuvre. C'est ainsi que des liens profonds existent entre les pieces enregistrées ici. [...]

Michael Jarrell
Accord | 1994 AC4617642

Extraits audio

  1. Trei II
  2. Modifications
  3. Eco
  4. Trace-Ecart
Commander

Michael Jarrell

Pierre Strauch (violoncelle), Daniel Ciampolini (percussion), Michel Cerutti (percussion), Pierre-Laurent Aimard (piano), Florent Boffard (piano), Gérard Buquet (tuba),
Christophe Desjardins (alto), Emmanuelle Ophèle (flûte), Didier Pateau (hautbois), Ensemble intercontemporain, Peter Eötvös (direction)

  1. Assonance V
    ...chaque jour n'est qu'une trêve entre deux nuits...
    ...chaque nuit n'est qu'une trêve entre deux jours...
    pour violoncelle et 4 groupes instrumentaux
  2. Assonance VIIb (Rhizomes)
    pour 2 pianos, 2 percussions et électronique
  3. Assonance IV
    pour alto, tuba et électronique
  4. Congruences
    pour flûte-midi, hautbois et ensemble

Le projet compositionnel des œuvres de ce disque illustre et articule ce que Michael Jarrell écrivait il y a peu : « La musique est pour moi une interaction entre deux éléments : le matériel acoustique et l'idée spirituelle. Elle est à la fois un moyen d'expression et un artisanat nécessitant un travail quotidien. Le matériel acoustique impose une préparation, un ordonnancement ainsi que des choix pour être porteur de l'idée spirituelle. »

Laurent Feneyrou
Accord | 1994 AC4653092

Extraits audio

  1. Assonance V
  2. Assonance VIIb (Rhizomes)
  3. Assonance IV
  4. Congruences
Commander

Enregistrements faisant partie d'une compilation

Contemporary Reflections

Assonance VI

Quasars Ensemble, Ivan Buffa (direction)

Hevhetia | 2011 | HV 0045-2-331

Flute concertos

...Un temps de silence...

Emmanuel Pahud (flûte), Orchestre Philharmonique de Radio France,
Pascal Rophé (direction)

EMI | 2008 | 5012262

Claude Debussy - Orchestral Works 2

3 Etudes de Debussy

Orchestre National de Lyon, Jun Märkl (direction)

Naxos | 2008 | 8.570993

50 Jahre Kompositionspreis der Landeshauptstadt Stuttgart

Assonnance V

Hans-Peter Jahn (violoncelle), Junges Philharmonisches Orchester Stuttgart,
Manfred Schreier (direction)

SWR Stuttgart | 2007 | 50KPS07

Entente Préalable

Incipit

Les Percussions de Strasbourg

Accord - MFA | 2002 | 4720862

Répertoires Polychromes 3

Assonnance V

Pierre Strauch (violoncelle), Ensemble intercontemporain, Peter Eötvös (direction)

CDMC - MFA | 2001 | 216038

Musikprotokoll'90

Assonnance V

Michael Stirling (violoncelle), Ensemble Modern, Peter Eötvös (direction)

ORF Steirischer Herbst | 1990 | 90ORF08

Villa Medicis 1989

Essaims-Cribles

Ernesto Molinari (clarinette basse), Ensemble Klangforum Wien,
Mark Foster (direction)

Salabert Trajectoire - MFA | 1990 | SCD9002

© Michael Jarrell