Fiche

  • Effectif instrumental
    Soprano et ensemble instrumental
    1(flB).0.1(clB).0 / 0.0.0.0 / perc / hp / 1.0.0.1.0
  • Durée
    9'
  • Commanditaire
    Ensemble Contrechamps
  • Date de parution
    14/05/1993
  • Date de création
    14/05/1993
    Japon
    Ensemble Contrechamps
Commander

Extrait audio

Contact

Les œuvres de Michael Jarrell sont éditées aux Editions Henry Lemoine :

27, boulevard Beaumarchais
75004 PARIS
France
Tél. : +33 (0)1 56 68 86 74
www.henry-lemoine.com

Eco IIb

Notice

[...] Les scintillements de timbres, les enchevêtrements harmoniques, Michael Jarrell en use également avec bonheur dans Eco II b (variante de Eco II pour voix et ensemble, elle-même dérivée de Eco pour voix et piano). Elle rend de manière éloquente les élans mystiques d'un sonnet du poète et ecclésiastique espagnol du XVIe siècle, Luis de Gongora. La musique transcrit l'esprit erratique, désolé du poème, conserve avec son tempo ralenti le secret de cette errance. La beauté des correspondances instrumentales offre à la voix de Françoise Kubler une transparence idéale et sensuelle qui évolue, de la deuxième à la troisième strophe, vers un bref et étrange moment parlé, scandé. Ici, comme dans la pièce précédente, l'équilibre initial est rétabli dans la conclusion de la pièce.

Antoine Gindt,
Extrait du livret du CD Eco (Accord)

Descaminado, enfermo, péregrino
en tenebrosa noche, con pie incierto
la confusion pisando del desertio,
voces en vano dio, pasos sin tino.

Repetido latir, si no vecino,
Distincto oyo de can simpre despierto,
Y en pastoral albergue mal cubierto
Piedad hallo, si no hallo camino.

Salio el sol, y entre arminos escondida,
sonolienta beldad con dulce sana
salteo al no bien sano pasajero.

Pagara et hospedaje con la vida,
mas le valiera errar en la montana,
que morir de la suerte que yo muero.


Luis de Gongora,
Sonnet 80
Extrait du recueil 13 Sonnets et un fragment, 1594
Editions La Dogana, Genève


Désorienté, malade, pèlerin
dans la nuit sombre, d'un pas inexpert
arpentant le désordre du désert,
il erra et longtemps héla en vain.

Il ouït répété, sinon voisin,
l'aboi d'un chien à l'oeil toujours ouvert
et sous un piètre et pastoral couvert
trouva pitié à défaut de chemin.

Vint le soleil, et d'hermine voilée,
beauté dormeuse en tendre frénésie
assaillit l'encor faible voyageur.

Il paiera le gîte de sa vie :
mieux eût valu en la montagne errer
que mourir de la sorte que je meurs.

(Traduction de Philippe Jaccottet)

Enregistrement

1 CD Accord, Eco
Assonance III - Eco IIb - Aus bebung - Trei II - Essaims-cribles
Ensemble Accroche Note, Jean-Philippe Wurtz

Catalogue
© Michael Jarrell