Fiche

  • Effectif instrumental
    Harpe et orchestre à cordes
  • Durée
    15'
  • Commanditaire
    Association des Musiciens Suisses (AMS)
  • Prix
    Prix Henriette Renié (1988)
  • Date de parution
    01/01/1988
  • Date de création
    06/05/1988
    Soleure (Suisse), Fête de l'AMS
    Chantal Mathieu (hp), Kammerorchester Solothurn, Bruno Späti (direction)
Commander

Extrait imprimé

Télécharger (format pdf)

Contact

Les œuvres de Michael Jarrell sont éditées aux Editions Henry Lemoine :

27, boulevard Beaumarchais
75004 PARIS
France
Tél. : +33 (0)1 56 68 86 74
www.henry-lemoine.com

Conversions

Notice

Les commanditaires de cette pièce souhaitaient qu'elle aie un rapport avec l'oeuvre de J.S. Bach. Les diverses "conversions" opérées dans cette pièce sont appliquées à un matériel original, celui de l'Offrande Musicale et, en particulier, le thème du canon à deux voix Quarendo invenietis. L'acrostiche, autre allusion à Bach, est aussi employée comme moyen de conversion.
Cette pièce fut écrite pour Chantal Mathieu et lui est dédiée.

Michael Jarrell


Se référer à des modèles du passé tout en gardant sa propre originalité stylistique, voilà l'un des problèmes régulièrement posés aux compositeurs du XXe siècle.
Analyse.
Dans Conversions, la référence au modèle du passé reste très secrète. L'Association des Musiciens Suisses, commanditaires de cette pièce, souhaitait que l'oeuvre ait un rapport avec l'oeuvre de J.S. Bach. Le compositeur s'inspira donc de l'Offrande Musicale et en particulier du thème du canon à deux voix Quaerendo invenietis ("Si vous cherchez, vous trouverez"). C'est en cherchant ces conversions que Jarrell a trouvé la plénitude de son style et de sa poétique musicale, lesquels sont basés sur l'écart entre le "même" et le "différent". Le titre fait ainsi allusion aux différentes transmutations opérées par le compositeur afin de convertir dans son propre langage le matériel original de Bach. Entre la harpe et l'orchestre à cordes, Jarrell tisse une toile subtile de réverbérations, lesquelles s'épanouissent en une arborescence sonore de plus en plus complexe. Tout comme un processus de croissance végétale, les mêmes sons, les mêmes figurations se métamorphosent constamment à travers un travail de transformations harmoniques et timbriques, un jeu de permutations et de stratifications.

Gianfranco Vinay
Programme du Théâtre du Châtelet

Catalogue
© Michael Jarrell